Offrir une carte cadeau

  
La miellée du printemps... ou pas...

La miellée du printemps... ou pas...

La miellée de printemps, tant attendue, pleine de promesses est à présent en cours! Les fleurs sont là, les abeilles sont dans les starting-blocks,…mais, comme souvent en ce début de saison, c’est la météo qui jouera les chefs d’orchestre! Quelques jours de beau temps et ce sera l'abondance! Ou, à contrario, le temps sera maussade et l'ombre de la disette planera sur nos colonies...
 
* Tout d'abord, il faut avoir veillé à bien équilibrer les populations lors de la deuxième visite. Il est en effet dommage d'avoir une ruche sur 8 cadres de couvain fin mars pour la voir essaimer la première semaine de miellée et d'avoir à côté une ruche sur 3 cadres de couvain qui aura toutes les chances de louper la miellée de printemps. Le but est d'avoir le même nombre de cadres de couvain dans toutes les ruches avant la pose des hausses. Le frère Adam insistait sur ce point véritablement décisif sur les résultats de la saison.
 
* Le signal de départ se caractérise par l'apparition de constructions de cire blanche sur les têtes de cadres, signe que la place commence à manquer dans le nid à couvain. Dans nos régions, c'est souvent au moment de la floraison des merisiers. Le calendrier floral est indicatif car, les bonnes années, les saules marsaults fournissent parfois un nectar tellement abondant qu'il justifie à lui seul la pose des hausses. Observer, toujours observer...!
 
*La pose des hausses doit se faire sur des colonies suffisamment fortes ! Les abeilles n'y monteront pas si elles n'occupent pas l'entièreté du corps de ruche. Garder à l'esprit que tout peut aller très vite et qu'un cadre de couvain operculé donne 3 à 4 cadres d'abeilles. Et dans le doute, il vaut mieux hausser un peu en avance qu'en retard!
 
* Grille à reine ? Certains ne l'utilisent pas...Pour ma part, elle est posée systématiquement comme le préconise d'ailleurs le guide des bonnes pratiques apicoles! Les cadres restent bien propres, cire claire, pas de couvain...Une grille à reine n'a jamais empêché une forte colonie de monter dans la hausse. Après avoir expérimenté les grilles métalliques, je les ai abandonnées au profit des grilles en matière plastique, indéformables, donc aucun risque de  passage de la reine. Seul inconvénient, elles ont tendance à coller à la hausse lors des visites.
 
* Quand ajouter la seconde hausse ? Si la miellée est forte et régulière, ne pas attendre le remplissage complète de la première: une hausse à 1/2 remplie, et à fortiori si elle l'a été rapidement, demande la pose d'une seconde dans les plus brefs délais.
 
* Seconde hausse: en-dessous ou au-dessus de la première? Pas de règles bien définies, les 2 fonctionnent. Toutefois, en début de saison et/ou sur miellée de colza, il vaut mieux poser la seconde hausse par dessus la première. Tout le monde connait la propension du miel de colza à figer dans les cadres. Plus le miel sera éloigné du corps de ruche, plus il sera susceptible de subir un refroidissement en cas de nuits trop froides. Puis, autant économiser son dos!

Auteur : Fred l'apiculteur

Frédéric Calmant, apiculteur Liégeois depuis plus de 15 ans

Retrouvez tous les articles de Fred sur son site exometeofraiture